Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Kenta des feuilles

Il marcha, et biffurca dans une ruelle et se mit à courrir de manière effrenée. Le bruit sourd de ses bottes résonnait et son souffle parraissait être celui d’un bête; il était pourtant grand et athlétique, mais son équipement lourd le ralentissait. Il arriva finalement à hauteur de Kenta, mais ne le remarqua pas.  Il s’arrêta pour reprendre son souffle. Son visage était rouge et des gouttes de sueur perlaient sur son front.  Il considéra l’homme qui était tout près de lui; il faisait noir, et il n’y voyait rien. Kenta, lui, avait senti une nouvelle fois la présence de l’individu, qui faisait plus de bruit  qu’un troupeau de gnou. L’homme était de toute façon, aisément reconnaissable; un ballafre lui traversait l’oeil, et son accoutrement n’était pas aux goûts de la région. Kenta hésita à l’attaquer, pensant qu’il bénéficierait de l’effet de surprise; mais il était blessé, et totalement épuisé. De plus, il songea que de tuer un des chefs d’escouade ne résoudrait en rien ses problèmes.  Les exécuteurs étaient les hommes de main de l’inquisiteur, comme on l’appellait dans la région. Et personne ne savait rien de lui; sauf Kenta. Il savait quelque-chose, et comme tous ceux qui savent, il devait être exécuté. Une idée lui vint soudain; il se leva, empoigna son Katana. Le chef prit la cigarette qu’il avait dans la bouche et la jeta à même le pavé, l’écrasa de sa grosse botte et saisi l’arme qu’il gardait dans sa poche, Il pointa cette dernière sur Kenta.

Pas de Commentaires à “Kenta des feuilles”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


Quelques textes des étudian... |
LA PHILO SELON SYLVIE |
Les écrits de Shok Nar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ames Soeurs, une suite d'Or...
| quelques mots parmi tant d'...
| MA PETITE FEE